Neverwinter

 

Titre du jeu : Neverwinter

Genre : MMORPG

Développeur : Cryptic Studios

Editeur : Perfect World Entertainment

Plate-forme : PC

Sortie française : 2013

 

Neverwinter était un jeu très attendu par la communauté. Un MMORPG basé sur la licence du célèbre jeux de rôle Donjons et Dragons avait tout pour plaire en proposant à la fois son univers mais aussi un bon nombre d’éléments rappelant le jeu initial.Seulement, avec la disparition d’Atari, les doutes sur la suite du projet sont venus. L’annonce que Perfect World Entertainment avait racheté les droits du projets n’allaient pas rassurer. Non pas par les compétences de l’éditeur, mais dans sa philosophie des jeux, bien différente car on ne joue pas et on n’aime pas les jeux de la même manière en Chine. Dès les premières phases bêta durant lesquelles le jeu a pu être découvert, on a pu se faire un premier avis et l’arrivée de la release permet maintenant de faire le test final.

Scénario

Sept ans après que la Malepeste ait ravagé tout le continent de Faerûn, la cité de Nerverwinter se dressait, plus prospère et brillante que jamais, épargnée par ce fléau. Mais une éruption volcanique finit par la dévaster quelques années plus tard.Soixante quinze ans plus tard, Neverwinter s’est remise de cette catastrophe et a retrouvé sa grandeur. Mais il reste beaucoup de travail et tous les aventuriers y sont les bienvenus pour l’aider à retrouver sa grandeur. Ce n’est pas les tâches qui manquent, puisqu’au début du jeu, la cité est en proie à l’attaque d’une nécromancienne. Aventurier de votre état vous avez été une des victimes collatérales de ce conflit et vous voilà désormais parmi les aventuriers de Neverwinter…

 

Graphismes

Si vous connaissez les jeux édités par Perfect World alors vous connaissez leur qualité graphique. Ici on retrouve bien un design occidental, adapté à l’univers de Donjons et Dragons. Les décors sont magnifiques, très fouillés et détaillés. Petit bémol par rapport aux autres jeux de l’éditeur, si l’éditeur de création de personnage propose beaucoup d’options digne du jeu de rôle, on ne retrouve pas la finesse des visages de Forsaken World par exemple. Cependant, on lui pardonne facilement.

 

Musiques

Les thèmes musicaux permettent une bonne immersion et traduisent bien l’ambiance des lieux. Généralement ils ne sont pas trop prenants, donc assez discrets. Néanmoins, la musique de la cité de Neverwinter est assez redondante et finit par lasser après un certain nombre d’heures de jeu.

 

Création des personnages

Le jeu propose dès le départ un bon nombre de races et classes différentes et en promet une dizaine à long terme. De quoi  varier le type de personnages et la personnalisation, sans être extrèmement poussée permet de nombreuses options.

 

Gameplay

Si le gameplay est en soit assez classique, on cible une ennemi et on l’attaque en utilisant ses compétences, il est bien plus dynamique que d’autres MMORPG, car il n’y a pas de temps de latence entre les compétences et leur temps de recharge. Premièrement, nul besoin de cliquer sur un ennemi pour le cibler. Le curseur de la souris est désactivé, il suffit d’avoir l’adversaire dans son champ de vision. De plus, on peut se déplacer très rapidement tout en attaquant. C’est dynamique et cela change des gameplay plus lourds et parfois bien plus mous. Les personnages évoluent de manière très classiques. A chaque niveau ils peuvent faire évoluer une compétence de leur arbre (qu’elle soit passive ou active). Une fois l’arbre de base achevé, ils peuvent choisir une voie paragonique parmi trois, qui leur donne une spécialité. A côté de cela, ils ont également un arbre de talent à faire évoluer tous les niveaux et tous les 5 niveaux, ils peuvent augmenter leurs caractéristiques. Les choix que l’on fera influeront assez le gameplay, car on ne joue pas de la même manière chaque classe., qui en plus possède ses propres compétences ses spéciales. Un voleur pourra par exemple désactiver les pièges, ce que d’autres ne pourront pas faire. Selon ce que l’on choisi, cela changera également les compagnons que l’on prendra à ses côtés. Personnages PNJ, on peut en avoir 3 à ses côtés (loup, soigneur, guerrier, mage d’attaque,…). Le plus gros point noir que l’on pourra trouver dans le système est l’influence asiatique qui entraîne de nombreuses assistances. Les chemins vers les quêtes sont indiqués via une petite trace lumineuse, les pièges, coffres etc,… sont entourés d’une petite aura. Le côté exploration propre à l’univers de Donjons et Dragons en prend un coup, afin de toucher un large public. Sans être un grand défaut, cela reste un bémol pour les amateurs du jeu original en recherche justement de ce côté « débrouille-toi ».

 

Durée de vie

Le jeu compte un maximum de 60 niveaux et la prise d’expérience est assez courte. Les quêtes s’enchaînent suivant la trame de l’univers et avouons-le sont relativement basiques. On parle à quelques PNJ, qui nous amènent à faire plusieurs quêtes sur la carte et on finit par un donjon instancié avec un boss. Heureusement, le jeu possède la Foundery. Un système permettant aux joueurs de créer leurs quêtes dans les moindres détails. Ce moyen permet ainsi de rallonger la durée de vie du jeu de manière importante et en plus les scénarios sont souvent très bien trouvés, plus intéressants que ceux de la quête principale. A cela s’ajoute également des instances en groupe par tranche de niveau et les affrontements en PVP dans lesquels les joueurs sont divisés en deux camps et qu’il faut contrôler un maximum de points.

 

Conclusion

Neverwinter est un très bon MMORPG, dynamique, avec beaucoup de possibilités de personnages. On y retrouve bien l’esprit de Donjons et Dragons, bien que les puristes de l’univers et les hardcore gamers regretteront trop d’assistances. Le contenu est régulièrement mis à jour (des races et classes devant être ajoutées), avec une équipe technique présente et active et vous pouvez compter de nombreuses heures de jeu entre la trame principale et les contenus annexes.

Les + :

  • l’univers de Donjons et Dragons
  • un jeu gratuit offrant un immense contenu grâce à l’éditeur de quêtes
  • un jeu graphiquement réussi
  • de nombreuses possibilités de personnages

Les – :

  • trop d’assistances
  • quêtes principales répétitives et toujours sous le même format très instancié
  • une boutique favorisant les joueurs à haut niveau

Note : 15/20

 

Lien externe : site officiel de Neverwinter