WordPress et ses extensions le proposant de plus en plus de base, passer son CMS de http à https est désormais incontournable. Ce qui demande d’être fait avec soin pour éviter les erreurs et perdre de son SEO.

https

Avec la mise en avant du https par Google, en 2016 beaucoup se sont demandés s’il fallait y passer ou non. En 2017, on tendait à dire qu’il valait mieux créer les nouveaux sites en https pour la sécurité et la confiance qu’ils apportent et d’envisager une migration des sites en https. Une migration encore plus à prévoir quand on utilise WordPress, ses développeurs ayant annoncé que les évolutions de leur CMS tendrait vers l’obligation d’utilisation du https.

Aujourd’hui, la question ne se pose plus trop, la plupart des sites étant créés de base en https et nombreux sont ceux faisant la migration.

L’opération de migration de http vers https de votre Worpdress pouvant faire peur, donc voici un guide pour la réaliser. Avant de débuter n’oubliez pas de faire une sauvegarde de vos fichiers et de votre base de donnée.

I – Le certificat SSL

Votre hébergement doit en posséder un. Il en existe de plusieurs catégories payantes ou non. Tournez-vous vers votre hébergeur pour connaître les solutions qu’il apporte. Parfois ils en fournissent gratuitement, comme le fait OVH incluant dans ses offres un certificat de type Validation domain.

 

II – Passer WordPress en https

Votre certificat SSL activé, allez dans votre tableau de bord de WordPress : Réglages > Général. Changez l’adresse de WordPress et l’adresse web du site en la mettant en https.

 

III – Imposer l’administration sous SSL

Une simple opération pour obliger l’administration de votre CMS sous SSL. Il vous faut ajouter dans le fichier wp-config.php la ligne suivante :

define ( 'FORCE_SSL_ADMIN' , true);

 

IV – Rediriger les url

Il vous faut rediriger vos anciennes adresses en http vers le https. Pour cela, remplacez dans votre .htacess les règles de WordPress par celles-ci :

# BEGIN Force http to https
RewriteEngine On
RewriteCond %{HTTPS} !=on
RewriteRule ^(.*) https://%{HTTP_HOST}/$1 [R=301,L]
# END Force http to https

# BEGIN WordPress

RewriteEngine On
RewriteBase /
RewriteRule ^index\.php$ - [L]
RewriteCond %{REQUEST_FILENAME} !-f
RewriteCond %{REQUEST_FILENAME} !-d
RewriteRule . /index.php [L]

# END WordPress

 

V – Modifier les url internes de vos articles, pages, médias, widgets

Afin de réduire le nombre de redirections, vous pouvez changer les http en https des adresses internes de votre site. Pour cela, une simple requête SQL suffit dans votre phpMyAdmin, pour les pages, articles, medias :

UPDATE wp_options SET option_value = replace(option_value, 'http://www.oldurl', 'http://www.newurl') WHERE option_name = 'home' OR option_name = 'siteurl';

UPDATE wp_posts SET guid = replace(guid, 'http://www.oldurl','http://www.newurl');

UPDATE wp_posts SET post_content = replace(post_content, 'http://www.oldurl', 'http://www.newurl');

UPDATE wp_postmeta SET meta_value = replace(meta_value,'http://www.oldurl','http://www.newurl');

Pour les widgets, il vous faudra les regarder un à un dans le cas des personnalisé. Pour ceux venant des extensions, nous le traitons juste après.

 

VI – Vérifiez vos extensions

Certaines d’entre-elles pourront demander des changements de réglage, d’autres ne seront pas compatibles https. A vous de les vérifier. Pour vous aider, votre navigateur est là. Dans Chrome en cliquant sur le ¡ dans le cas d’une page non sécurisée, s’ouvre une fenêtre. Cliquez sur Détails et un panneau s’affiche à droite. Dans les erreurs signalées, repérez celles mentionnés mixed-content. Les indications vous permettront de repérer les origines des erreurs et donc des extensions en cause. Vous pourrez également y voir d’autres erreurs oubliées.

 

VII – Informez les moteurs de recherche

Rendez-vous maintenant dans Google dans Search Console. Il vous faudra déclarer une nouvelle propriété, soit un nouveau site, pour que Google passe de nouveau en revue vos pages et les passe en https.
Pour Google Analytics il vous suffit en administration de modifier l’url du site dans les paramètres de la propriété et les paramètres de la vue.

Du côté de Bing webmaster, il effectuera le changement d’url sans indiquer un nouveau site. Il vous faudra juste soumettre à nouveau votre ou vos sitemaps.

 

VIII – Veille

Il va vous falloir maintenant surveiller dans les semaines qui viennent ce qui se passe. Consultez bien les notifications d’erreurs d’exploration dans Search Console et Bing webmaster, utilisez des extensions sur votre Worpdress telles que Redirection ou Broken Link Checker afin d’effectuer des redirections manquantes, modifier des urls oubliées.