Souvent mentionné en référencement, le sitemap est un élément qui ne manque pas d’utilité pour les moteurs de recherches.

Le sitemap est un élément très utile dans le travail de SEO. Cependant beaucoup se trompent sur son véritable rôle, par confusion. Ce tutorial va vous expliquer ce qu’est le sitemap et comment le mettre en place.

sitemap

I – Qu’est-ce que le sitemap

Le sitemap est un fichier listant toutes les url d’un site. Il ne faut pas le confondre avec un plan de site, qui est souvent une page internet regroupant listant toutes les url du site.

C’est un fichier xml structuré et codifié afin de donner des informations aux moteurs de recherche. Il leur facilite la tâche, en leur indiquant ce qu’ils doivent scanner, leur évitant ainsi de devoir le chercher.

 

II – Référencement et indexation

Chassons de suite cette confusion faite, le sitemap n’améliore pas le référencement et donc le positionnement des pages !

Comme il a été dis, le sitemap aide les moteurs à scanner les pages d’un site. Il sert donc à améliorer l’indexation des pages en la rendant plus rapide. Cependant dans la théorie, un site n’ pas besoin d’un sitemap pour faire indexer ses pages. Les robots des moteurs étant rapides et performants dans leurs calculs, s’il est bien conçu, il ne devrait pas rencontrer de soucis pour le parcourir et lister ses url.

 

III – Utilité du sitemap

Si théoriquement on ne devrait donc pas avoir besoin d’un sitemap alors on peut se demander à quoi sert-il au final. Le premier cas est un site à la structure complexe ayant de nombreux sous-menus. Cela entraîne plus de difficulté pour les robots et donc l’utilisation d’un sitemap se justifie.

Le second cas est celui des gros sites comptant un nombre de page élevé, en centaine(s) de pages. Par la taille du site l’indexation est plus longue, donc le sitemap permet de l’accélérer.

Le troisième cas de figure rejoint en partie le second. En plus d’un contenu assez grand, si le site est alimenté quotidiennement de nouvelles pages, car il connaît une forte activité et/ou publie des actualités, alors il est important que les pages soient indexées rapidement.

 

IV – Structure du sitemap

Étant un fchier xml, le sitemap se structure de la manière suivante :

 

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<urlset xmlns="http://www.sitemaps.org/schemas/sitemap/0.9" xmlns:xsi="http://www.w3.org/2001/XMLSchema-instance" xsi:schemaLocation="http://www.sitemaps.org/schemas/sitemap/0.9 http://www.sitemaps.org/schemas/sitemap/0.9/sitemap.xsd">

<url><loc>url_1</loc><changefreq>daily</changefreq><priority>1.00</priority></url>

<url><loc>url_2</loc><changefreq>daily</changefreq><priority>1.00</priority></url>

</urlset>

 

loc : l’url listée.

changefreq : cet attribut peut prendre plusieurs valeurs (hourly,daily, weekly, monthly,yearly). Il définit à quelle fréquence la page est modifiée.

priority : cela définit l’importance de la page par rapport aux autres et donc indiquer au robot l’ordre des pages. Cela suit souvent la hiérarchie du site, plus on descend dans les menus, plus la priorité diminue. La valeur va de 1.0 à 0.5. On trouve généralement les valeurs suivantes : 1.0, 0.85, 0.69, 0.5.

lastmod : attribut optionnel, il permet de préciser la dernière date de modification de la page. La date doit être inscrite au format AAAA-MM-JJ.

 

V – Nombre de sitemap

Tout dépend de votre projet, mais s’il est de taille conséquente, souvent on réalise trois sitemaps : un pour les liens, un pour les images et un pour les vidéos.

Dans le cas des forums, on réalise généralement un sitemap par catégorie du forum voir par forum et sous-forum.

 

VI – Comment générer le sitemap

Si on compte seulement quelques pages sur son site, réaliser le sitemap manuellement est faisable. Cependant dès que le nombre commence à être élevé cela devient fastidieux pour ne pas dire colossal. Quand le sitemap doit être actualisé régulièrement, le site ayant une forte activité, cela devient impossible. Heureusement des solutions existent.

Si vous utilisez un CMS (Joomla, WordPress, Phpbb,…), ils proposent tous des extensions pour générer et actualiser les sitemaps automatiquement. Une fois installée, il n’y a donc plus rien à faire.

Dans le cas d’un site maison, deux solutions s’offrent à vous : coder soi-même une solution générant automatiquement le sitemap, utiliser des générateurs de sitemaps en ligne (la plupart se limitant à 400 url) ou des logiciels (gratuits ou non). Il n’y a pas selon moi de solution meilleure qu’une autre, à vous de choisir la solution adaptée à vos besoins et vos compétences.

Google propose via son wiki une liste d’outils de types divers :

https://code.google.com/p/sitemap-generators/wiki/SitemapGenerators

Pour ceux utilisant des services d’hébergement de sites, forums, blogs, le sitemap est généré par l’hébergeur. Renseignez-vous auprès de lui pour connaître son adresse.

 

VII – Mettre en ligne son sitemap

Le sitemap généré, il faut maintenant l’héberger. Il peut être placé n’importe où, il n’y a pas d’obligation qu’il soit placé à la racine du site. Le plus important est de bien savoir où ils sont, pour indiquer aux moteurs de recherche correctement leur emplacement par la suite.

 

VIII – Soumettre son sitemap

Il  faut maintenant indiquer aux moteurs de recherches l’existence du ou des sitemaps et leurs emplacements.

Pour Google, il faut utiliser le service Search Console qui nécessite d’avoir un compte Google.

https://www.google.com/webmasters/tools/home?hl=fr

Une le site rentré et les informations demandées remplies, aller dans Exploration puis Sitemap et rentrer les adresses des sitemaps et le tour est joué. Nul besoin de soumettre à nouveau les sitemaps une fois entrés, à moins d’un changement important sur votre site, Google l’actualisera tout seul.

Il se peut que Google demande d’effectuer une procédure afin de faire valider le site. Il s’agit simplement d’ajouter une balise meta dans l’entête de la page index. Je n’en dirai pas plus, toutes les informations serons indiquées. Si vous avez déjà un compte Google Analytics, vous n’aurez probablement rien à faire, votre site ayant déjà été validé.

Pour Bing, la procédure est sensiblement la même. Il faut aller sur le site Bing Webmaster Tools :

https://www.bing.com/webmaster/home/mysites

Configurer le site, effectuer la procédure de validation (également via une balise meta ou un fichier à placer en racine du site).

Aller ensuite dans le tableau de bord du site, Configurer mon site, Sitemaps, entrer l’adresse de vos sitemaps et valider.

 

IX – Et après

Il n’y a plus rien à faire, comme on l’a dit, les robots des moteurs de recherches actualisent leurs données si le sitemap a été modifié. Reste seulement à utiliser les outils et informations délivrés par les services des moteurs de recherches, afin de corriger des erreurs qui auraient été détectées lorsqu’ils ont parcours les adresses données (comme des liens ne fonctionnant pas). Mais cela c’est une autre histoire…